Démarche 3

L’oeuvre est avant tout vision. Elle est la restitution d’un contact et d’une expérience intérieure. Par elle, l’artiste témoigne de ce qu’il a vu.

Parce qu’elle prend sa source dans une expérience intérieure, celle de l’artiste, l’oeuvre porte en elle un potentiel de transformation qui ne demande qu’à être activée.

Fréquenter une oeuvre d’art n’est pas anodin. Beaucoup le pressentent et préfèrent, par peur ou par prudence, détourner les yeux et passer leur chemin.

L’expérience artistique et l’expérience mystique sont jumelles. Même saut dans l’inconnu. Même redécouverte de notre potentiel d’émerveillement… Nous voici, comme l’écrit Claudel, « homme nouveau devant les choses inconnues. »

L’oeuvre est une passerelle. Par elle, le monde sensible se transforme en un monde de beauté. En avançant dans sa direction, nous quittons un univers borné pour côtoyer un monde infiniment plus vaste et singulier. A force de le fréquenter, ce monde devient aussi un peu notre monde. Quelque chose en nous change et s’ouvre.

Nous sommes à la recherche d’une transparence. Nos créations sont des fenêtres pour entrer dans une sensation d’espace inconnu.